top of page

Je cherche un photographe pas cher đŸ€”

Je vais vous partager une petite histoire trÚs connue dans le métier (remanié un peu à ma sauce pour rester dans le theme de la grossesse et naissance) :


Un jour, un client m'a demandé combien ça coûterait de faire un shooting photo pour son nouveau né.

Je lui ai rĂ©pondu : il faut compter 300€ pour la plus petite collection

Il m'a dit : Hein ? Je ne m'attendais pas Ă  ce prix pour ce boulot ?

J'ai demandé : Combien pensez vous que ça vous coûterait ?

Il me rĂ©pond: 160€ maximum... C'est un travail assez simple non ? ! Il suffit d appuyer sur un bouton.

- Pour 160€ je vous invite Ă  le faire vous-mĂȘme. â˜ș

- Mais.... je ne sais pas le faire.

- Balors ? Je pensais qu'il suffisait de cliquer sur un bouton ? 😉

Alors je peux vous proposer, pour 160€, de vous apprendre Ă  le faire. Donc, en plus de vous Ă©conomiser 140€, vous aurez la connaissance pour autant de fois que vous le souhaitez.

- Ça lui semblait juste et il a acceptĂ©.

- Mais pour commencer : vous avez besoin de matériel : Un boßtier reflex professionnel, les objectifs adaptés, un flash (le tout en double car le matériel peut tomber en panne le jour J), un bean bag, des contenants, des fonds studio, des tenues adaptés, les logiciels de retouches photos, un ordinateur puissant... Pensez vous les avoir pour notre formation ?

- Mais je n'ai pas tous ces équipements combien me couterais l'achat de tout ça ?

- Si vous partez sur du matĂ©riel neuf comme le mien il faudra compter environ 25 000€

- Mais je n'ai pas cette somme !

- Eh bien alors pour 120€ de plus je vous loue mes affaires pour que vous puissiez le faire.

- D'accord. me dit-il.

- D'accord ! Dimanche, je vous attends pour commencer la formation.

- Mais je ne peux pas Dimanche, je n'ai que le temps aujourd'hui.

- Je suis dĂ©solĂ©, mais je ne suis disponible seulement dimanche pour vous apprendre et vous prĂȘter mes affaires. Les autres jours sont consacrĂ©s Ă  mes clients.

- D'accord ! Ça veut dire que je vais devoir sacrifier mon dimanche, renoncer à mon repos.

- J'oubliais. Pour faire vous-mĂȘme le travail, vous devez aussi payer les facteurs non productifs.

- C'est-Ă -dire ? Qu'est-ce que c'est ?"

- Pratiques bureaucratiques : Loyer du studio, électricité, URSSAF, tva, sécurité, assurance, etc.

- Oh non !... Mais pour remplir ces tùches, je vais dépenser plus d'argent et perdre beaucoup de temps !

- Et oui.. Mais vous aurez l'experience â˜ș De mon cĂŽtĂ©, je vais vous prĂ©parer tout le matĂ©riel qu'il vous faudra . La prĂ©paration du studio se fait dimanche matin il faudra que vous veniez pour 8h30 pour m'aider a prĂ©parer.

- À 8h30 ??? Non ! Trop tît pour moi ! J'ai l'habitude de me lever plus tard le dimanche.

- Il vous faudra aussi penser à prendre la journée du lundi à trier les photos du shooting et passer une cinquantaine d'heures ensuite à retoucher les photos.

Sans oublier par la suite de prendre le temps de rĂ©aliser l’album photo ou tirages... et donc de rĂ©gler vous mĂȘme mon fournisseur pour ces produits..

- Vous savez quoi ? J'ai rĂ©flĂ©chi. Vous feriez mieux de le faire. Je ne me rendais pas compte de tout ça.. Si je devais le faire moi mĂȘme, ce ne serait pas parfait et ça me coĂ»terait finalement beaucoup plus cher.



Lorsque vous payez pour l'exécution d'un travail, surtout artisanal, vous ne payez pas seulement le matériel utilisé, mais aussi :

- Connaissances

- Expérience

- Étude

- Outils

- Services

- Temps

- Ponctualité

- Responsabilité

- Professionnalisme

- Précision

- Garantie

- Brevets

- Sacrifices

- Sécurité

- Paiement des obligations fiscales


Personne ne peut dénigrer le travail des autres en jugeant les prix.

Ce n'est qu'en connaissant tous les éléments nécessaires à la production d'un certain travail que l'on peut évaluer son coût réel.

Entrepreneurs ou artisans : il n'y a pas de prix Ă©levĂ©, il n'y a que des clients satisfaits ♄





bottom of page